Au Nigeria, un pasteur meurt en martyr en chantant des louanges à Dieu.

0
7

« Si vous survivez, dites à ma famille que je suis bien mort et que je vis avec Christ. Et si nous mourons tous, nous savons que nous sommes morts pour le Seigneur. »

Jeff King, président d’International Christian Concern a révélé hier le témoignage aussi beau que douloureux du pasteur Ojih, mort en martyr au Nigeria. Il était marié et père de quatre enfants.

Ojih a été enlevé avec d’autres chrétiens. Tous sont désormais sous la menace de leurs assaillants. Renoncer à sa foi chrétienne, embrasser l’islam et vivre. Ou garder sa foi en Jésus et mourir.

Pendant des heures, les pieds ligotés, et couché sur le sol, le pasteur Ojih n’a cessé de chanter des louanges.

Puis, alors que son bourreau arrive, le pasteur s’adresse aux autres chrétiens enlevés.

« Si vous survivez, dites à ma famille que je suis bien mort et que je vis avec Christ. Et si nous mourons tous, nous savons que nous sommes morts pour le Seigneur. »

Pour Jeff King, Ojih avait trouvé « le trésor ultime ». C’est ainsi qu’il a choisi la mort, mais aussi la vie éternelle.

M.C.